Vous êtes ici :  Accueil  ›  Tous les films Disney  ›  Monstres Academy (2013)

Monstres Academy

(Monsters University)


Monstres Academy est un film d'animation de Pixar Animation Studios. Il est réalisé par Dan Scanlon sur une musique de Randy Newman. Le film dure 1h40.
Il est sorti en France le 10 juillet 2013.

Même quand il n'était qu'un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd'hui, il est enfin en première année à la prestigieuse Monstres Université, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec Jacques Sullivent, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier.
Aveuglés par leur désir de se prouver l'un à l'autre qu'ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l'université. Pire encore : ils se rendent compte que s'ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l'ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis...

Au casting du film
Bob Razowski : Billy Cristal et Éric Métayer
Jacques 'Sulli' Sullivent : John Goodman et Xavier Fagnon
Doyenne Hardscrabble : Helen Mirren et Catherine Deneuve
Art : Charlie Day et Jamel Debbouze

Monstres Academy est ce que l'on appelle en version originale un prequel, c'est à dire que l'histoire se déroule avant les faits du film d'origine. Nous allons donc découvrir l'origine de la relation d'amitié qui existe entre Bob et Sulli, et leur rencontre au sein de l'université des monstres. D'emblée, on ne peut que constater le plaisir que nous avons à retrouver ces personnages ! Ils nous avaient tellement manqués ! Le fier et sérieux Sulli se découvre ici étudiant nonchalant et arrogant, tandis que le caustique et gaffeur Bob Razowski se présente sous les traits d'un étudiant travailleur et passionné. La rencontre explosive entre ces deux êtres que tout oppose va permettre l'évolution de leur caractère vers ceux que nous connaissions jusqu'à présent. C'est en tous cas un vrai bonheur de se plonger à nouveau dans l'univers de Monstropolis, avec ses habitants hauts en couleur et ses situations plus improbables les unes que les autres. Et cela même si finalement le concept même du prequel est que le spectateur connaît quasiment la fin de l'histoire.

Comme à leur habitude, les studios Pixar ont frappé très fort d'un point du vue technique. Si Rebelle avait fait des prouesses quand à la gestion des textures (des tissus ou des cheveux), avec Monstres Academy la barre a été mise une nouvelle fois encore plus haut. Un vrai challenge technique, même si l'outil informatique s'est considérablement amélioré depuis le premier film et que l'animation de la fourrure de Sulli par exemple a été beaucoup plus facile. L'univers de la Monstres Université fourmille de détails plus travaillés les uns que les autres, et nous plonge dans un univers visuel riche et envoûtant. Au milieu de ce décor, une multitude de personnages incroyables évolue, parmi lesquels plusieurs seconds rôles très forts. Notamment les membres de la fraternité que vins intégrer plus ou moins malgré eux nos deux héros : les Oozma Kappa. Cette petite bande de geeks un peu loosers ne manquera pas de vous faire mourir de rire, mais aussi de vous tirer quelques moments d'émotion. Un panel de personnages assez impressionnant (plus de 500 monstres différents ont été modélisés sur ordinateur pour le film !) dont la version française a été soignée, et nous propose quelques personnalités qui ont réalisé une performance assez intéressante. Jamel Debbouze apporte à Art un visage radicalement différent de sa version originale, en y apportant son humour personnel et décapant, aux côtés d'un Malik Bentalha très sympathique dans le rôle de Squishy et de la grande Catherine Deneuve, qui ne délivre certes pas sa meilleure performance d'actrice, mais qui donne à son personnage de la doyenne Hardscrabble tout le respect et l'autorité qu'elle mérite. On regrettera cependant l'absence du comédien Jacques Frantz, remplacé par Xavier Fagnon, qui avait créé toute la personnalité de Sulli dans la version française du premier film, et formait avec Éric Métayer (toujours présent dans son second opus pour la voix de Bob) un duo exceptionnel. Monstres Academy est une perle technique, avec d'excellentes qualités, mais souffre quand même d'une lacune. Pas de quoi bouder le film, bien au contraire, mais à noter tout de même. En effet, en nous entraînant dans l'univers de l'université et des ses fraternités, un monde qui nous est plutôt inconnu en France, Monstres Academy se trouve finalement être un film très américain, et si on reste séduits par l'humour et les différentes situations, on peut toutefois avoir du mal à suivre l'organisation et le fonctionnement de cet univers 100% US.

Mais malgré cela, le cru Pixar de 2013 est plutôt un excellent cru, et Monstres Academy sera à coup sûr le film de l'été et de la rentrée, aussi bien pour les petits que pour les grands.

Un peu de shopping ?

Mug Bob de Monstres & Cie façon croquis
Petite peluche Bob de 33 cm
Petite peluche Bob

L'affiche du film