Vous êtes ici :  Accueil  ›  Tous les films Disney  ›  Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence (2011)

Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence

(Pirates Of The Caribbean : On Stranger Tides)


Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence est un film "live" de Walt Disney Pictures. Il est réalisé par Rob Marshall sur une musique de Hans Zimmer.
Il est sorti en France le 18 mai 2011.

Dans cette nouvelle aventure au cœur des mers des Caraïbes, le Capitaine Jack Sparrow croise la route d'une ancienne maîtresse, qui semble s'intéresser de nouveau à lui dans le seul but de trouver la fabuleuse Fontaine de Jouvence. Lorsqu'elle l'embarque de force sur le Queen Anne's Revenge, le légendaire navire du pirate Barbe-Noire, Jack Sparrow se retrouve malgré lui embarqué dans une aventure inattendue où il ne sait pas qui est son véritable ennemi...

Au casting du film
Jack Sparrow : Johnny Depp
Hector Barbossa : Geoffrey Rush
Barbe Noire : Ian McShane
Angelica Teach : Penélope Cruz

En abandonnant son navire, Gore Verbinski l'a-t-il fait couler ou Rob Marshall a-t-il repris la barre avec maîtrise ?

Force est de constater que si cette aventure a perdu toute sa dimension épique, elle en a gagnée en simplicité. En effet, après les virulentes critiques (justifiées ?) envers la complexité du scénario de Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du Monde (le troisième opus), les scénaristes de ce nouvel opus ont pu mettre l'accent sur la linéarité d'un scénario qui en agacera certains, mais qui en ravira d'autres plutôt en recherche d'un beau divertissement. Ainsi, Jack Sparrow se retrouve tour à tour confronté au terrible Barbe-Noire mais également aux sirènes sans que la mythologie marine soit autant détaillée que celle des trois premiers opus notamment avec l'histoire complxe entre Davy Jones & la déesse des mers Calypso. Sur son chemin, le pirate le plus célèbre du grand écran rencontrera une foule de nouveaux personnages. Et si l'on peut dire que Johnny Depp s'en sort une nouvelle fois haut la main, ce n'est malheureusement pas le cas des nombreux acteurs de cette aventure tropicale... L'annonce de Pénélope Cruz provoqua une vague d'engouement au sein de la communauté des fans dont nous faisons partis, d'autant plus que l'accent espagnol de la belle se prêterait forcément à l'univers des corsaires du monde entier. Malheureusement, dès sa première apparition, nous découvrons une fille de Barbe-Noire relativement fade, se voulant une copie de Sparrow en femme, mais la sauce ne prend pas. Adoptant un rôle finalement assez restreint, l'actrice ne s'en sort franchement pas, alors que sa comparse féminine Astrid Bergès-Frisbey(jeune française exportée aux USA) incarne un personnage certes peu présent à l'écran, mais tout en finesse. Du côté des acteurs, la barre est relativement plus haute car nous applaudissons le retour toujours aussi flamboyant de Geoffrey Rush dans la peau de Barbossa qui volerait (presque) la vedette à Sparrow. La présence de Ian McShane est également un plus indéniable car il parvient à extirper un minimum son personnage de terrible pirate des mers d'un rôle totalement mauvais (loin de l'effrayant et sensationnel Davy Jones qui nous manquera à tout jamais !). S'ensuit une farandole de seconds rôles plus ou moins bien interprétés, sans grandes convictions toutefois. Fort heureusement, cette joyeuse bande évolue au coeur d'une réalisation efficace alors que l'on pouvait craindre le pire suite au départ de Verbinski.

Adoptant une mise en scène efficace qui ne fait pas dans le spectaculaire, Marshall adopte un point de vue original pour l'univers de la saga Pirates des Caraïbes car il se concentre sur les scènes intimes merveilleusement bien mises en image. D'ailleurs, même si le film ne regorge finalement que d'une faible quantité de scènes mémorables, celle des sirènes est excellente en tous points. Effrayante, palpitante, privilégiant des angles de prises de vues originaux et merveilleusement mise en musique par Hans Zimmer, elle vaut à elle seule le déplacement dans une salle de cinéma pour la découvrir. Par contre, si vous avez l'occasion de fuir l'utilisation de la 3D Relief, n'hésitez pas, car dans ce film il s'agit ni plus ni moins d'une futilité remarquable (à l'inverse de films d'animations qui savent utiliser cette technique au mieux, Raiponce en est la preuve irréprochable).

En conclusion, Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence est un très bon film qu'il serait dommage de se refuser car il allie une palette d'acteurs possédés par leurs personnages mais également un scénario palpitant même si dénué de surprises. Pourtant, force est de constater que cet opus ne fait pas le poids face à l'immensité mythologique et scénaristique de la trilogie qui le précède.

Un peu de shopping ?

Déguisement enfants Capitaine Crochet, Jake et les Pirates du Pays Imaginaire - 3 ans
Pirates des Caraïbes : Top Dead Men Tell No Tales pour femmes - M
Déguisement pour enfants Jake de Jake et les Pirates du Pays Imaginaire
Ensemble de figurines Jake et les Pirates du Pays Imaginaire
Déguisement Capitaine Crochet de Jake et les Pirates du Pays Imaginaire pour enfants - 7-8 ans
Ensemble de figurines articulées Capitaine Salazar et le pirate fantôme, Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

L'affiche du film