Vous êtes ici :  Accueil  ›  Tous les films Disney  ›  La Belle et le Clochard (1955)

La Belle et le Clochard

(Lady And The Tramp)


La Belle et le Clochard est un film d'animation de Walt Disney Animation Studios. Il est réalisé par Clyde Geronimi, Wilfred Jackson et Hamilton Luske sur une musique de Oliver Wallace. Le film dure 1h15.
Il est sorti en France le 23 décembre 1955.

Lady est une jeune chienne cocker qui vit dans un quartier chic de la Nouvelle-Angleterre. Là, elle a tout pour être heureuse, câlinée et adorée par ses maîtres, Jim et Darling. Cependant, l'arrivée d'un bébé vient changer le cours des choses: Lady doit se faire à l'idée qu'elle n'aura plus toute l'attention et l'amour de ses maîtres pour elle seule. Mais ce n'était rien comparé à la venue de Tante Sarah pour garder le nouveau né et de ses deux terribles chats siamois qui vont pousser Lady à fuir la maison. Commence alors pour elle la découverte d'un autre monde, qu'un chien errant du nom de Clochard va lui montrer.

Au casting du film
Lady : Barbara Luddy et Dominique Chauby
Clochard : Larry Roberts et Patrick Poivey
Jock : Bill Thompson et Roger Carel
César : Bill Baucom et Georges Atlas

Un brin de poésie flotte dans l'air du film qui lui confère ainsi son ambiance si romantique comme en témoignent la scène d'ouverture d'une ville enneigée où règne une paix berçante et l'inoubliable séquence au paroxysme de l'Amour d'un plat de spaghetti mangé sous une nuit étoilée. Mais La Belle et le Clochard est aussi apprécié pour tous ses moments rythmés par l'action, bien que légère, par une intensité de sentiments et par son incroyable vision sur la société de son époque. En effet, le film offre une palette diversifiée de la société américaine telle la différence marquée entre les classes sociales (le couple phare de l'histoire en est même l'objet), la situation des immigrés et des citoyens exclus (regardons du côté de la fourrière) et l'image d'une vie confortable au plan matériel et très traditionnelle. La Belle et le Clochard est un chef-d'œuvre au sens propre du terme avec des images d'une qualité irréprochable (modernisée par le cinémascope), des décors somptueux et réalistes, des couleurs à la fois douces et diaprées, et une parfaite représentation de la morphologie canine. De plus, les animateurs ont fait le choix ingénieux de nous proposer une vue d'ensemble à la même hauteur que celle des chiens, et le parti pris de montrer rarement des visages humains, nous permet en tant que spectateur de s'immerger davantage dans l'histoire. On s'attache dès lors à nos amis à quatre pattes: chaque personnage a une identité personnalisée, une façon de parler qui lui est propre et un caractère singulier (bien qu'au fil des redoublages français le scénario a perdu en jeux linguistiques et a gommé la richesse vocale d'origine). Enfin, soulignons également l'effet incontestable de la bande musicale sur le film, co-signée et interprétée entre autres par Peggy Lee, un talent qui a du chien!

En somme, La Belle et le Clochard est un long-métrage qui séduira encore des générations et des générations tant il est empreint de forts sentiments et tire profit d'une animation exceptionnelle.

L'affiche du film