Vous êtes ici : AccueilToutes les actualités › On a vu "Cars 2"

';

On a vu "Cars 2"

  Publié le 17 juillet 2011

Attachez vos ceintures ! Dès le 27 juillet, Cars 2 débarque en trombe dans nos salles françaises ! Nous avons eu l'occasion de voir le film en avant-première, et nous vous livrons notre avis qui, malheureusement, ne lui fait pas que des louanges...

Si le premier opus de Cars, sorti en 2006, n'avait pas fait un carton au box-office (classé 9e sur les 11 longs métrages Pixar en termes de recettes mondiales et ayant réalisé le plus faible nombre d'entrées en France), le film a pourtant eu un succès impressionnant et inespéré dans le domaine des produits dérivés. Son héros charismatique, Flash McQueen, s'est vu décliné en une quantité incalculable de jouets, des figurines en plastique aux serviettes de plages, en passant par les jeux vidéos, les mugs ou les cartables...

La popularité immense de ses personnages auprès du jeune public encourage fortement les studios Pixar à mettre en chantier une suite, espérant ainsi renouveler le succès rencontré par la saga Toy Story et ses trois volets.
L'histoire de Cars 2 est inspirée à John Lasseter lors de la tournée de promotion du premier opus, qu'il avait réalisé. En se rendant dans différents pays pour promouvoir le film, le grand patron des studios Pixar se dit qu'il serait amusant de voir évoluer ses héros dans d'autres lieux que la petite ville de Radiator Springs, aux USA. De plus, John Lasseter n'avait pas oublié une scène coupée du premier film, où Flash emmenait Sally au drive-in voir un film d'espionnage mettant en scène un certain Finn McMissile... Et voilà ! Le scénario de Cars 2 était en place !

Mais alors que tous les précédents films des studios Pixar avaient été d'énormes succès critiques et publics, Cars 2 semble être le premier échec relatif (en tous cas au niveau critique) de la firme à la lampe de bureau. Et en effet, malgré toute la bonne volonté du monde, on ne peut que constater que Cars 2 est en-deçà des précédents films de Pixar...
Le film est cependant une démonstration de la supériorité technique de Pixar. En termes de rendu visuel, les textures, la lumière et tous les éléments de décor sont maîtrisés à la perfection. Des éléments qui nous en mettent plein la vue lors des séquences d'action, plutôt nombreuses dans le film, remplies de courses, d'explosions et de gadgets en tous genres. Un remarquable effort a également été fait dans la construction des décors des différentes villes visitées, cachant dans de nombreux monuments des éléments "carisiés" ("voiturisés"), même si parfois trop rapides pour être remarqués.

Mais ce sont là à peu près les seuls bons points du film. Car le reste est plombé par un scénario relativement simpliste et ne laissant aucune place à l'émotion, et faisant ressembler le film à un catalogue de voitures. On s'en était déjà rendu compte lors de la campagne de promotion du film, et les présentation des multiples personnages, ressemblant plutôt à un catalogue de chez Toys'R'Us. Ces trop nombreux personnages évoluent dans de trop nombreux lieux, nous faisant presque perdre le fil conducteur de l'histoire. Les principaux sont certes réussis, à l'image de l'agent so british Finn McMissile ou du coureur italien Francesco Bernouli, mais les autres ne retiennent guère notre attention et les têtes connues passent souvent au second plan, à l'image de Sally, qui ne semble être là que pour faire le lien avec le premier film.

Cars 2 semble plutôt être un film de présentation de tous les personnages que nous pourront bientôt retrouver en magasins sous formes de figurines, et s'éloigne complètement de ce qui faisait la réussite des précédents films de la compagnie : une combinaison d'humour, d'aventure et d'émotion. Nous sommes désormais bien loin de la charmante petite ville de Radiator Springs qui donnait au premier film un caractère certes très américain mais tout de même très attachant.
Si les suites de Toy Story avaient réussit à chacune surpasser leur opus précédent, Cars 2 ne restera certainement pas dans les annales. On espère en tous cas que les studios Pixar sauront faire le nécessaire pour que Monstres et Cie 2 ne subisse pas le même sort, et on se console en attendant avec impatience la sortie de Rebelle, le Pixar cru 2012 ;)