Vous êtes ici : AccueilToutes les actualités › L'origine de la Belle et la Bête

';

L'origine de la Belle et la Bête

  Publié le 4 octobre 2010

Aujourd'hui, nous vous proposons une « actualité » un peu particulière car elle a pour objet les origines du conte de La Belle et la Bête.
La première version de La Belle et la Bête apparaît dans le roman La jeune américaine, et les contes marins écrit par Madame Gabrielle-Suzanne de Villeneuve et publié en 1740. Nous sommes à bord d'un navire qui reconduit à Saint-Domingue une jeune américaine, après ses études en Europe. S'ennuyant pendant la traversée, la jeune américaine demande à sa femme de chambre de lui raconter des histoires. La Belle et la Bête est le premier conte que la servante narre. Une famille ruinée est obligée de travailler durement à la campagne. Le désenchantement est brutal jusqu'à ce que le père de famille arrive dans le château d'une Bête, au détour d'un chemin. Le merveilleux resplendit: un jardin fleuri en hiver, une porte en cristal de roche, des mets servis magiquement, vêtements d'apparat, des animaux qui offrent des spectacles, de la musique envoûtante et une pendule qui sonne et clame à chaque coup le nom de Belle. Belle est contrainte pour sauver son père de vivre au château avec la Bête. Mais contrairement à la version romantique de Walt Disney, la Bête ne se transforme qu'en Prince une fois la nuit de noce consumée.
Dans La jeune américaine, et les contes marins, un second volet complète le conte. Intitulé Histoire de la Bête, Madame de Villeneuve aborde ici la profondeur psychologique et morale du monstre, et apporte par la même occasion des éclairages sur le premier conte.
Seize ans se sont écoulés depuis la publication du roman de Madame de Villeneuve. Une éducatrice du nom de Jeanne-Marie LePrince de Beaumont rédige une autre version du conte de La Belle et la Bête dans le recueil Le magasin des enfants, ou dialogues entre une sage gouvernante et plusieurs de ses élèves, publié en 1756. D'abord mariée à un jeune marquis dont elle divorcera, Madame LePrince de Beaumont fut institutrice en France puis éducatrice-modèle des filles de la haute société à Londres. Elle écrivit plusieurs